Actualités

Décrypter la hausse des tarifs Google Maps

Petit rappel

Il y a 1 an, Google décidait de l'augmentation des ses tarifs pour l'utilisation de sa célèbre API Google Maps, couplée à une forte limitation de son utilisation pouvant entraîner une hausse considérable des coûts de son utilisation pour de nombreux utilisateurs professionnels. Heureusement, d'autres solutions existent !

La stratégie GOOGLE

La stratégie du titan Google reste inchangée depuis ses débuts : se rendre indispensable en proposant des services gratuits aux utilisateurs. Puis multiplier les tarifs après avoir acquis une position de quasi monopole sur le domaine ciblé.

Même si encore aujourd'hui, la majeure partie de leur chiffre d'affaire provient de Google AdWords (les liens sponsorisés sur les pages de recherche) et Google AdSense (les publicités affichées sur les sites que vous visitez), Google tend à diversifier ses activités. Et notamment celle de la cartographie, que nous étudions aujourd'hui.

2005 : lancement de Google Maps et Google Earth

Quand on vous parle de cartographie aujourd'hui, vous pensez certainement à Google Maps ! Pourtant, lors de son lancement, de nombreuses solutions étaient déjà bien implantées : Mappy, Via Michelin, OpenStreetMap. Mais Google s'est rapidement imposé en tant que leader en proposant (comme on vous le disait plus haut) des services simple d'utilisation à l'interface graphique dont Google a le secret : épuré, facile à prendre en main pour les utilisateurs, mais également rapides à intégrer pour les développeurs. Le tout 100% gratuit !

2012 : apparition des premières limitations

La première monétisation du service se passe en 2012. Google instaure des limites journalières de requêtes aux API (services). Mais ce changement n'est pas perçu comme une réelle modification des conditions d'utilisation pour la plupart des développeurs : les quotas gratuits sont maintenus et la tarification est peu élevée pour les gros consommateurs. Toutefois, après négociations. En effet, Google tente d'abord d'imposer un prix fort pour les plus gros consommateurs du service : 4$ pour 1 000 requêtes, après dépassement des 25 000 requêtes journalières gratuites. Face à la réaction des utilisateurs, ce tarif est rapidement ramené à 50cts. Mais cela marque le début de la fuite des utilisateurs vers des solutions alternatives.

2018 : nouveux tarifs et nouvelles règles d'accès à l'API

Le 11 mai 2018, la nouvelle grille tarifaire des services de Google Maps est mise en ligne, un mois avant leur prise d'effet, le 11 juin suivant.

Et elle ne passe pas inaperçue ! Il est désormais obligatoire de fournir sa carte de crédit à Google afin de profiter de son service Maps. Le quota change drastiquement lui aussi, passant de 25 000 requêtes par jour à 28 000 par mois. 25 fois moins !

En fait, c'est le quota gratuit qui disparaît tout bonnement : chaque mois, Google vous "offre" 200$ de crédit. Chaque requête est décomptée de celui-ci. Si vous n'atteignez pas la limite de 200$, le service reste virtuellement gratuit.

Pour les plus gros consommateurs en revanche, l'addition s'alourdit fortement : cette nouvelle règle de calcul couplée à l'augmentation des tarifs peut multiplier par 500 le coût d'utilisation du service !

Conséquences

Ces modifications ont un impact significatif sur tous les utilisateurs ! Même ceux n'utilisant le service que de façon minimale.

Dysfonctionnement des cartes, affichage dégradé, expérience utilisateur en berne. La non prise en compte ou le refus de ces mesures en temps voulu ont touché beaucoup de sites internet !

Forte augmentation des coûts : certaines sociétés profitant du service gratuit jusqu'à présent, se retrouve à débourser mensuellement des milliers d'euros !

Et pour la suite? Il est toujours possible à Google d'augmenter de nouveau les tarifs, voire diminuer le "crédit" de 200$ alloué chaque mois à ses utilisateurs. Ce manque de visibilité sur le long terme et l'opacité des coûts de certains services comme le géocodage rendent toute anticipation impossible.

 

Solutions

La solution pour pallier à ces problèmes est la création de cartes interactives en utilisant des outils Open Source !

DIGIT-FACTORY développe ses propres cartes interactives à partir d'outils libres et Open Source ! Pas de surprise, pas de frais cachés ! Tout fonctionne toujours parfaitement, sans limites (ou presque).

 

Contactez-nous pour en savoir plus !

Et créons ensemble vos cartes interactives prêtes à être intégrées directement sur votre site !

Nom *
Prénom *
Numéro de téléphone
Adresse email *

Message *

En soumettant ce formulaire, j'accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la relation commerciale qui peut en découler.